Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Chargement de batteries imminent...

    Les vacances approchent à grands pas. Mon esprit ralentit, il prend déjà congé du travail, de ces visites de biens immobiliers, de ces tests à passer et même de ce tout nouveau blog.
    Mon esprit,  trop impatient, bouillonne la nuit. Victime d’insomnies, il ne  sombre plus aussi rapidement dans  le sommeil.
     Impatiente, je me vois déjà au bord de l’eau, épuisée d’avoir trop nagé... la peau doucement chauffée par le soleil, les cheveux ondulant au gré du souffle  de Caillou  du vent…
    Je nous imagine nous baladant  le long des plages et des falaises, le bruit des criquets dans les oreilles. Plus que 3 à 4 dodos et nous sommes en congé. Incrédiiible !

    fc4d8a498cff479017b32662cec296da.jpg

     

    En vue de cette pause bien méritée,  personne ne s’en plaindra,   je laisse  donc  ce blog à l’abandon quelques jours…

  • Mon voisin Totoro

    1eec670891ec4c5dc4bcbb9451f35385.jpg

     

      J’ai découvert ce week-end le monde imaginaire des voisins de Totoro. Chagrinées par leur mère qui est à l’hôpital, deux petites filles font la rencontre de créatures étranges et discrètes.

     

     

              « Ca a l’air vieux » dit Caillou qui l’avait gentiment copié à ma demande

              « Il parait que c’est bien » grommelais-je

              « On dirait le dessin de Candy » osa t’il.

              « Mmh … on n’a qu’à regarder aut’chose » répondis-je déçue

    <>« Bon si on loue un dvd, ça risque d’être pire… »

    « ... »

    Finalement,  Caillou et moi avons vraiment apprécié. J’en garde une belle impression comme après un beau rêve. Moi aussi, je veux voir Totoro.

  • "Insecte" Claire castillon

    b29cd47464a998ba4135a9fe27fdd2c0.jpg

    L’étiquette “Prix des lecteurs”, la  séduisante couverture et une interview entraperçue de la ténébreuse autrice (m’habituerais-je un jour à la féminisation de ce mot ?) m’a poussée un dimanche après-midi  vers la caisse de la librairie ‘Filigranes’ munie de ce bouquin.
     Egoïstes,  étouffantes,  hypocondriaques, paranoïaques … une série de rapports entre mères et filles dérangeante et complexe qui me laissent perplexe. On s’interroge sur le rôle de la mère et l’existence ici discutable de l’instinct maternel. Des situations impensables, voire insoutenables y sont dépeintes sans retenue. Preuve par l’absurde que personne n’apprend ni à être la mère, ni à être la fille de sa mère.

  • Nothing to buy

    cb0f6642c5feae4dc666257d4795e519.jpgFinalement pas terrible cette vente modo. Impatiente après le boulot de me distraire un peu dans une imaginaire chasse au trésor, quel ne fut pas ma déception de voir des vêtements trop usé et démodés  'vintage' cotoyer des fringues de stylistes originaux mais peu flatteurs pour ma silhouette imparfaite.
    Les désolantes constatations, par les jeunes créateurs, de vol à l'étalage ont bien failli me pousser à l'achat dans un élan de compréhension et de pitié d'empathie. Mais non, mon portefeuille a résisté effrayé par les prix chero chero.  

    C'est indemne mais l'âme toujours en peine que je suis sortie de cet évenement et que je me suis dirigée vers mon adorable Lupo, rue Antoine Dansaert. C'est sans compter sur le passage devant une boutique trop 'chicissime' pour moi  et désormais en liquidation totale qui fut le coup de grâce. J'ai craqué. J'ai craqué pour une robe noire  qui ne cache même pas mes formes probablement à cause de son prix  aussi dérisoire qu' inattendu ou de mon état d'esprit.
    Je ne sais plus.